Arenberg Stichting

Uitreiking van de Arenberg-Coimbra Group Prijs
Genève, 4 juni 2009

Mesdames, Messieurs,
Messieurs les recteurs, professeurs et étudiants des Universités du Groupe Coimbra,

C’est un grand plaisir et un grand honneur de pouvoir remettre la troisième édition du prix d’Excellence Européen Arenberg-Coimbra Group au lauréat du jour, monsieur  Markus Davidsen qui est d’origine danoise. Après deux Finnoises, l’Europe du Nord démontre sa vitalité.
En effet, notre première lauréate était une étudiante de  l’Université de Turku, Mila Oiva,  qui avait passé une année à l’Université de Cracovie  pour y  écrire une thèse sur la culture et le socialisme réel en Pologne dans les années 1970; notre seconde lauréate une étudiante  d’Abo Akademi University , Sofia Lemmetyinen, avait étudié une année au Collège de l’Europe à Bruges pour réaliser sa thèse : ‘Aux frontières du dialogue et de la diplomatie - l’organisation laïque Comunità di Sant’Egidio en tant qu’acteur transnational -.

We congratulate Markus Davidsen, from Aarhus University, who spent his ERASMUS Exchange period at the University of Heidelberg.

The selection committee consisted of Vice-Rector Mar Campins (Chair), University of Barcelona ; Vice-Rector Cristina Robalo Cordeiro, University of Coimbra ; and Mrs Anne Lonsdale, CBE, former Pro-Vice-Chancellor of the University of Cambridge.

The following is their recommendation of Markus Davidsen:

Markus Davidsen has written a very clear analysis, warm and enthusiastic but scholarly, on the transfer of learning which a successful ERASMUS Exchange can provide. His Master’s thesis and future research were created by his experience of working in the Theology Faculty in Heidelberg, but, more than that, he brought a new and very fruitful field of study, in Online and Virtual Religion, back to his department in Aarhus where he is now offering lectures on it. The next stage of his career will be to undertake a PhD at Leiden University – so he is becoming a real ERASMUS/Coimbra Group success.

The Arenberg-Coimbra Group Prize was created four years ago by the Arenberg Foundation and the Coimbra Group Universities.
As you know this Group is made up of 38 European Universities, among them the Universities of Geneva, Coimbra, and Leuven.

The initiator of the project was Minister of State Mark Eyskens, former Prime Minister and Foreign Minister of Belgium, currently President of the Scientific Committee of the Arenberg Foundation.

Two persons made it possible to start the project, namely Professor Guido Langouche from the Catholic University of Leuven, chairman of the Executive Board of the Coimbra Group and Dr. Inge Knudsen, director of the Coimbra Group Office, in Brussels, Belgium.
Dr. Knudsen is responsible for the coordination between the office of the Coimbra Group and the selection committee of the 38 Universities affiliated with the Group.
Each University has the right to nominate three candidates.  A selection committee, established by the Executive Board, is responsible for the evaluation of the nominees and  the Prize goes to the student who has convinced the jury, based on a short four page memo written in English, that his/her stay  at another university of the Coimbra Group within the European Erasmus Exchange Programme has made it possible to finish his/her studies and  by doing so, made a practical contribution to the construction of our common House, Europe.

De Arenberg stichtingen, Duitsland, Belgie en Holland, zetten zich sinds vele jaren in voor de bevordering van geschiedenis en cultuur in een Europese geest. In feite, zijn wij met onze inspanningen in de jaren zestig begonnen en proberen met universiteiten en archieven samen te werken. Het wetenschappellijk comité van de Arenberg stichtingen is internationaal bezet en bestaat voornaamelijk uit personaliteiten van de universitaire wereld.

Ich bin seit eh und jeh  ein überzeugter Europäischer Federalist gewesen und probiere mich persönlich dort  einzusetzen wo wir einen bescheidenen Beitrag für den Aufbau und Ausbau Europas leisten können. Meine Überzeugung ist ganz einfach, dass wir anpacken müssen wo es geht anstatt zu jammern und auf die Politik zu schimpfen.

Falls Sie auf unseren Website gehen, www.arenbergfoundation.eu , werden Sie feststellen, dass die Arenberg Stiftungen sich in verschiedenen Bereichen engagieren, und zwar nämlich :

  1. Eröffnung eines grossen privaten Familienarchivs für ein interessiertes Publikum seit 1969
  2. Veranstaltungen von Konferenzen seit 1997
  3. Veröffentlichungen von Büchern, vornehmlich Geschichtsbüchern seit 1981
  4. Teilnahme an Ausstellungen
  5. Geschichtspreise seit 1992
  6. Arenberg-Coimbra Preis seit 2007
  7. Förderung der Musik, unter anderem in der Schweiz seit 2002
  8. Geschichtsstrasse von der Marck, zwischen Lüttig und Sedan

Je profite de ma présence à Genève pour lancer un vibrant appel aux élites politiques suisses afin qu’elles s’engagent davantage dans la construction européenne. Nous avons besoin de votre sagesse et de votre bon sens collectif qui se traduisent par des budgets et/ou déficits raisonnables, de votre sens de la collégialité bien comprise et de votre expérience fédérale multiséculaire, enracinée dans la volonté d’un peuple véritablement souverain.

De par mes nombreux voyages aux quatre coins de la planète, la construction européenne m’apparaît chaque jour un peu plus indispensable si nous voulons encore rester maîtres de nos destinées et garder un maximum d’autonomie dans la prise de décision à l’échelle continentale, voire mondiale.

A côté de l’hyper-puissance américaine et de son rayonnement culturel aux ramifications planétaires, nous voyons en effet l’émergence des BRICS, c.à.d. le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine qui veulent leur place au soleil et ne feront sans doute pas de cadeaux aux lâches et aux timorés. Seule une Europe unie prendra la place qui lui revient dans ce monde globalisé où se dégagent de nouveaux rapports de force, un peu à l’instar de ce qui se passait déjà en Europe au XVIIIème siècle où dominait la fameuse pentarchie des cinq grandes puissances.
La monnaie unique, l’Euro,  existe déjà pour un grand nombre de pays et apparaît comme un énorme succès. Tant pis pour les pessimistes !
Il nous fallait, il nous faut encore une présidence européenne, une politique étrangère et surtout une politique de défense pour nous rendre à nouveau quelque peu crédibles. Après la Bosnie, le Kosovo, l’Irak et l’Afghanistan.

Et voilà que le traité de Lisbonne verra sans doute le jour, malgré tout, un ‘miracle’ de plus dans ce long chemin qui débuta un certain 18 avril 1950.
Nous avançons donc dans la bonne direction et le projet de Robert Schumann et de Conrad Adenauer se réalisera.

La Suisse a sa place parmi nous et je me réfère ici bien volontiers à l’ouvrage de François Garçon,  ‘Le modèle suisse’ publié chez Perrin en 2008.
En effet, votre pays possède une expérience fédérale multiséculaire qui permet à quatre langues et à deux religions principales de cohabiter dans la paix et la prospérité économique.
Au lieu de pratiquer le multiculturel, le tutti frutti particulièrement à la mode de nos jours, vous pratiquez l’interculturel, à savoir la cohabitation d’entités géographiquement distinctes permettant à des cultures, à des langues et à des religions différentes de cohabiter dans la prospérité sans perdre leurs identités ;  cela dans le respect de la différence sur base territoriale, les bonnes frontières faisant les bons voisins.

Certo, si é visti questo tipo di costruzione politica  in altri spazii geografici e in altre epoche, per esempio nel Sacro Impero Romano della Nazione Germanica dove esistevano tre centi piccoli stati indipendenti fino alla Rivoluzione Francesa o nel Impero Wilhelminiano dove venti cinque stati coabitavano fino al 1918 all’ombra della potente Prussia.

Mais c’est dans votre direction que l’Europe se dirigera d’une manière ou d’une autre et il vaudrait la peine d’envoyer de jeunes Européens étudier le modèle fédéral suisse de plus près afin d’en tirer les leçons qui s’imposent. J’en ai parlé au recteur du Collège de l’Europe l’année passée ; il s’est montré intéressé et peut-être y aurait-il là quelque chose à faire.

A ce jour, les étudiants de l’Université de Genève ne peuvent pas recevoir le prix Arenberg-Coimbra Group étant donné que la Confédération Helvétique n’a pas encore adhéré au programme Erasme mais nous pouvons envisager de modifier le règlement du prix pour permettre aux étudiants genevois de participer et d’apporter leur grain de sel à ce projet commun. Affaire à suivre.

Los descubrimientos del siglo XVI y la expansion colonial del siglo XIX han permitido la difusion  de las ideas y  lenguas europeas en  los cinco continentes, pero sobre todo en las Americas.
Hoy en dia, el castellano, la lengua de Cervantes, con mas de  tres cientos millones de personas llego a ser unos de los idiomas los mas hablados en el mundo, despues del Chino y del Inglès.
Ademàs, en los siglos XIX/XX hubo una emigracion importante de Europa no solamente para los Estados Unidos, pero tambien para America Latina, principalmente para Argentina, Uruguay y la parte sur de Brasil.

Outro idioma cada vez mais importante é a lingua de Camoes praticada por mais de duzentos milhoes de pessoas, no Brasil  e em cinco paises africanos, os Palopos.
A sensibilidade anglo-saxonica y latina de varios paises europeos permitirà por certo manter e desenvolver relaçoes comerciais e culturais duma natureza muito especial com esta parte do mundo.  Porque somos parte deles e eles sào parte de nos.

Bien souvent, les élites politiques et économiques européennes ont le regard fixé sur les pays prometteurs du point de vue économique, les Etats-Unis, la Chine et l’Asie du Sud-Est d’une part et sur les pays très pauvres d’autre part, en particulier l’Afrique sub-saharienne que nous souhaitons aider à sortir de la pauvreté depuis des décennies.

Nous oublions parfois qu’il existe un très grand pays à nos frontières, à savoir la Fédération de Russie. L’Europe,  concentrée sur elle-même dans ce long processus d’unification, ne devrait pas l’oublier.

[en russe]
en russeEn effet, les Russes sont nos voisins depuis des siècles et font partie de l’Europe depuis Pierre-le-Grand. Après la débâcle de l’Union Soviétique et les années de recul qu’a connu ce grand pays sous la présidence de Boris Yeltsin, la Russie relève enfin la tête. Sa nouvelle équipe dirigeante menée tambour battant par le président  Dimitri Medvedev et le premier ministre Vladimir Poutine veulent à nouveau asseoir la Russie à la table des Grands et s’assurer du respect de leurs voisins. Il serait présomptueux  d’ignorer ce retour de balancier.

 

Par ailleurs, autre grand ensemble géopolitique largement méconnu et incompris, voici le monde arabe, un vaste espace qui s’étend de l’Atlantique au Golfe Arabique et compte près de trois  cent millions de locuteurs.

Depuis la conquête de l’empire romain d’Orient par les Arabes après la mort de Mohammet en 632, les relations entre les deux blocs ont été tendues. En effet, il y a eu la conquête de la Turquie par les Turcs Seldjoukides en 1071, puis les Croisades de 1096 à 1270, ensuite la conquête de l’Europe Orientale par les Ottomans dès 1453 jusqu’en 1912, les pirates barbaresques jusqu’en 1830 et enfin l’époque coloniale dans la première moitié du vingtième siècle.
Par ailleurs, on peut se demander dans quelle mesure les universités européennes ont été influencées par les universités de Cordoue, Séville et Grenade qui brillaient de mille feux à l’époque de l’Emirat puis du Califat de Cordoue sous les Omeyyades.

Without the contribution of these universities, we probably wouldn’t have got modern medicine, our numbers, astronomy and crucial academic elements such as the doctoral defense and peer review.

[en arabe]
arabe1

arabe 2

ll est important de se souvenir qu’à l’époque romaine, la Méditerranée s’appelait ‘mare nostrum’ et que nous avons un intérêt mutuel à développer des relations de bon voisinage basées sur la confiance et l’intérêt commun.
Le chemin sera long et difficile mais nous espérons qu’il y aura des hommes et des femmes de bonne volonté pour faire avancer une meilleure compréhension entre ces deux mondes. De par sa position géographique, son expérience historique, sa diversité linguistique et sa puissance technologique et commerciale, l’Europe est bien outillée pour entamer ce genre de débat .

I thank you very much for your patience and hope to see you next year for the fourth version of the Arenberg-Coimbra Group Prize.

Pce Leopold d’Arenberg
President
Arenberg Foundation

 

Word lid en draag bij tot de associatie “the Friends of the Arenberg Foundation”

College of Europe  - Arenberg European PrizeCollege of Europe - Arenberg “Europese Prijs”

Prijs Arenberg-Coimbra

Geschiedenisprijzen “Hertog van Arenberg”

Medailles

Conferenties

Historische Route “van der Marck”

Concerten te Lauenen

LinksLinks

About Us | Site Map | Contact Us | ©2014 Arenberg Foundation