Fondation d'Arenberg

Armorial de la noblesse belge

ARENBERG (d')

Bibl.: POPLIMONT, Belgique héraldique: 1(1863) 173-212; GOETHALS, Ono-masticon(1864) 55-65; de HERCKENRODE, Nobiliaire: 3 (1868) 1225-1238; ANB (1851) 257-271, (1900) I, 6-10; de RENAIX, Tableau (1915); de LIGNE, Études généalogiques(1921-1927); LALOIRE, Généalogie d'Arenberg (1940); NEU, Das Herzogtum Aremberg (1942); Maison d’Arenberg. Inventaire des archives publiques françaises et bibliographies (1968); DE-SCHEEMAEKER, Histoire de la maison d'Arenberg (1969); MANGANO-le ROY, Inventaire d’Enghien (1973); EPN (1984) 98-99; Von ARENBERG, BÔHN, e.a., Die Arenberger:1 (1987); Genealogisches Handbuch 90 Fürstliche Häuser XIII (1987) 114-128.

charte 1576Vienne, 5 mars 1576. L’empereur Maximilien II.
Érection en comté princier du comté westphalien d'Arenberg et concession de cette dignité à la comtesse Marguerite de La Marck et d’Arenberg, veuve de Jean de Ligne, ainsi qu’à son fils Charles d’Arenberg, et aux frères et soeurs de ce dernier.
Armes: ni description, ni dessin.
Sources: HHStA RR/MII.9, 538.

charte 1644Vienne, 9 juin 1644. L’empereur Ferdinand III.
Érection en duché du comté princier d’Arenberg, avec tous droits régaliens et siège à la Diète de l’Empire, et concession de ce titre à Philippe-François comte princier d’Arenberg, duc d’Arschot, etc., ainsi qu’à son frère Charles-Eugène, et à leurs neveux Philippe et Albert. Le titre est transmissible à tous les descendants du nom.
Armes: ni description, ni dessin.
Sources: HHStA RR/Fe III.1, 373v.

Bayonne, 26 avril 1808. L’empereur Napoléon Ier. Concession du titre personnel de comte de l’Empire, accompagnée de l’octroi d’une livrée gris verdâtre, écarlate et blanche, pour Louis-Engelbert-Marie-Joseph-Augustin d’Arenberg, sénateur.
Armes: "franc quartier de sénateur, [écarteléj], [au] premier quartier du sénat, avec bordure de sinople, [au] deuxième d’or, [au] troisième d’or, chargé d’une fasce échiquetée [d’]argent et [d’]or, [au quatrième] de gueules, à trois fleurs de néflier d’or, deux et une."
Sources: ANP CC.240, 68 & MJP CS.96, 23.

Hanovre, 8 mai 1826. Georges IV, roi du Royaume-Uni, comme roi d’Hanovre.
Érection en duché d’Arenberg-Meppen de la terre hanovrienne de Meppen et concession de ce titre au prince et duc régnant Prosper-Louis dArenberg (fils du précédent), avec reconnaissance de la qualification d’Altesse Sérénissime pour le même et pour tous les descendants du nom. Cette dernière disposition fut prise en exécution du décret de la Diète de la Confédération germanique du 18 août 1825.
Armes: ni description, ni dessin.
Sources: GH, 115.

Ordonnance royale, 21 février 1832. Frédéric-Guillaume III, roi de Prusse.
Reconnaissance de la qualification d’Altesse Sérénissime (transmissible par ordre de primogéniture) pour le prince et duc régnant Prosper-Louis d'Arenberg (précité). Cette disposition fut prise en exécution du décret de la Diète de la Confédération germanique du 18 août 1825.
Sources: GH, 115.

Ordonnance royale, 3 mars 1833. Frédéric-Guillaume III, roi de Prusse. Extension de la qualification d’Altesse Sérénissime à tous les descendants du prince et duc régnant Prosper-Louis d'Arenberg (précité). Cette disposition, précisant la précédente, fut également prise en exécution du décret de la Diète de la Confédération germanique du 18 août 1825.
Sources: GH, 116.

Arrêté impérial, 22 février 1847. Ferdinand Ier, empereur d’Autriche. Reconnaissance de la qualification d’Altesse Sérénissime accordée au prince et duc régnant Prosper-Louis d’Arenberg (précité), ainsi qu’à tous ses descendants. Cette disposition fut prise en exécution du décret de la Diète de la Confédération germanique du 18 août 1825.
Sources: GH, 116.

Bruxelles, 16 juillet 1953. Le roi Baudouin.
Reconnaissance de noblesse et du titre de prince, transmissible à tous les descendants du nom, avec l’autorisation de porter la qualification d’Altesse Sérénissime, pour Eberhard-Engelbert-Antoine d’Arenberg.
Armes: "de gueules, à trois fleurs de néflier d’or, percées du champ. L’écu sommé du bonnet ducal du Saint Empire, et supporté à dextre par un lion couronné d’or, et à senestre par un griffon couronné d’or. Le tout posé sur un manteau aux armes de l’écu, doublé d’hermine, bordé, cordonné et houppé d’or, surmonté du bonnet de duc souverain, fourré de gueules, retroussé d’hermine à cinq arceaux, couverts de perles, et sommé d’un monde d’azur, cerclé et croisé d’or. Devise: ‘Christus protector meus’ d’or, sur un listel de gueules."
Sources: AE D.15, 314 & M.13, 50.

Devenez membre et contribuez à l'association 'the Friends of the Arenberg Foundation'

Prix Européen College d'Europe - ArenbergPrix Européen Collège d'Europe - Arenberg

Prix Arenberg-Coimbra

Prix d'Histoire 'Duc d'Arenberg'

Médailles

Conférences

Itinéraire 'de La Marck'

Concerts

LiensLiens

About Us | Site Map | Contact Us | ©2014 Arenberg Foundation